la concertation documents actualité contacts
questcequeleplu
grandetapeduplu
phasage
pludelaverpilliere

Le PLU pourquoi ?
Ce document permettra, de gérer les autorisations d’urbanisme, mais surtout il s’agit de définir une nouvelle organisation adaptée aux exigences de notre développement et intégrant les dernières réglementations (loi Grenelle, loi ALUR etc.), ainsi que les documents de rang supérieur comme le SCOT (schéma de cohérence territoriale).

Les questions à traiter sont nombreuses :
- Quel développement adapté aux besoins de la commune en tenant compte des enjeux communautaires de la CAPI ?
- Quels logements construire demain pour permettre à tous de trouver une réponse à ses besoins sur le territoire ?
- Comment intégrer la transition énergétique dans notre développement ?
- Quels équipements, et services mettre en place pour répondre aux besoins futurs ?
- Comment favoriser les emplois locaux pour maîtriser les déplacements pendulaires vers les grandes agglomérations voisines ?
- Comment préserver et valoriser nos paysages, et quel paysage construire demain dans les aménagements ?
- Dans quelles conditions préserver les espaces de production agricole dans un contexte de,forte pression urbaine ?
- Comment préserver la biodiversité de notre territoire et trouver un équilibre avec le nécessaire développement d’une ville d’agglomération ?

Les enjeux sont donc importants, et ce projet permettra de dessiner le cadre de vie de demain.

Le PLU comment ?
La démarche d’élaboration est programmée sur environ 2 à 3 ans et va permettre d’associer les différents acteurs du territoire, institutionnels et habitants.
Pour cela différents ateliers de travail sont organisés sur l’ensemble des thématiques de l’aménagement du territoire.
Les différentes échelles sont aussi abordées, en effet au-delà du territoire communal, il existe de nombreuses orientations à prendre en compte en particulier celles définies par :

- Le SCOT Nord Isère : ce document organise le développement en faisant un lien direct avec la desserte en transports en commun (ainsi les secteurs proches des gares sont amenés à se densifier).
Il définit aussi des orientations en matière de développement économique. Il prévoit une préservation des espaces agricoles, naturels et paysagers. Le PLU devra traduire ces orientations à une échelle locale.
- Le schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) : ce schéma concerne le bassin Rhône Méditerranée et donne des objectifs à mettre en oeuvre en matière de qualité des eaux et de préservation des milieux naturels.
- Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique : à l’échelle de Rhône-Alpes, il a défini des réservoirs de biodiversité et des corridors d’intérêt régional. Notre territoire est concerné par plusieurs secteurs d’intérêt écologique (en particulier ceux liés aux zones humides). Il conviendra de les préserver.

D’autres documents régionaux sont aussi à prendre en compte en matière de qualité de l’air, de maîtrise des émissions de gaz à effets de serre, de développement des énergies renouvelables. Tous ces points seront abordés dans la démarche du PLU.

Le PLU engage un processus d’élaboration en plusieurs phases :